Accueil

O Happy Tea

Le partage des petites choses de la vie qui illuminent le quotidien

Il faut être heureux pour pouvoir rendre heureux. Il faut se faire plaisir pour pouvoir contribuer au mieux-être des autres. Et, même si l’on ne rend heureux que soi-même, chaque miette de bonheur qui advient fait du monde un lieu plus heureux, que cette miette soit à vous ou à autrui.

Bernhard Schlink

Ce site raconte mon histoire, mon chemin de vie, de l’enfant hypersensible et poétique à l’adulte blessée en quête de sens et de valeurs à partager. Je ne détiens pas la vérité, je détiens ma vérité ou une partie de celle-ci. J’essaie d’être moi, juste moi. Et de le partager avec vous. Je n’ai que des mots et des images pour faire cela. Si ce site vous parle, vous touche, vous donne envie d’en savoir plus, je vous invite à le parcourir comme on le ferait d’un guide de voyage. Non pour me connaitre mieux mais pour faire la connaissance du chemin que j’ai suivi. Ce chemin qui m’a menée jusqu’à vous. Le hasard n’existe pas, installez-vous ici comme chez vous, prenez un bon livre, servez-vous une tasse de thé, affalez-vous dans le divan et profitez d’un bon film. Et peut-être qu’au détour d’un des petits bonheurs partagés ici avec moi, vous trouverez le départ de votre propre chemin.

Ma grande soeur, Laurence, mon petit frère et moi au milieu…

Ma sortie de la caverne, ça a été le décès de ma sœur, Laurence. Je m’en souviens, comme si c’était hier, elle était dans le coma, intubée, maintenue artificiellement en vie avec un cœur de 36 ans toujours en forme mais une enveloppe charnelle malade et vide. Elle était là, dans la chambre d’hôpital, mais plus là, dans son corps. Je lui « parlais » en sachant qu’elle « m’entendait ». Je lui ai dit au revoir et il a fallu mettre du sens après, parce que cette vie, elle ne pouvait pas s’arrêter comme ça…

11 ans plus tard, c’est mon papa qui la rejoint et en onze années, j’en avais fait du chemin… Deux filles, une maison, un divorce, un nouveau boulot et beaucoup beaucoup beaucoup de questions, de peurs, de doutes, de hauts et de bas, il m’a fallu tout ce temps pour sortir de la caverne et comprendre que la vie c’est ici et maintenant. Il n’y a pas d’autre possibilité que d’apprécier chaque pierre, chaque fossé, chaque tempête et de les accepter pour mieux profiter ensuite de chaque sourire, chaque étreinte, chaque réveil avec un choix, un seul: qui vais-je offrir au monde aujourd’hui?